Five Tribes, je veux être Sultan à la place du Sultan

Voici un jeu qui me faisait de l’œil et que je voulais tester depuis longtemps. Je suis assez (très ?) fan des productions de Mr CATHALA et j’avais cherché à l’acheter à une période où il n’était, hélas, plus disponible. Depuis, l’édition est ressortie et Sortilèges Angers a eu la gentillesse de nous prêter un exemplaire. Alors c’est parti !

Ce n’est pas moi qui le dit mais :

Après des journées de voyage au cœur du pays des mille et une nuits, votre caravane arrive enfin au fabuleux sultanat de Naqala.

Les rumeurs étaient vraies : le vieux sultan est mort…

Les oracles prédisent la venue d’un étranger qui saurait gagner les faveurs des Cinq Tribus pour prendre sa place.

Allez-vous accomplir la prophétie ? Invoquez les anciens Djinns, faites appel aux différentes tribus au moment opportun, et le trône sera à vous !

Alors on l’ouvre cette boite ?

Oh que oui, et on peut dire qu’elle est bien remplie, En plus de l’incontournable livret de règles, on y trouve 30 Tuiles recto-verso (identique des 2 côtés), environ 150 jetons en bois, des cartes ressources et Djinn, des tokens de pièces d’or « en carton », des pistes de jeu, une bourse, 5 aides de jeu très bien faite et un bloc de score. Le tout rangé dan un thermoformage bien pensé.

Le livret est très bien réalisé, rapide à lire et on comprend facilement les actions qui nous sont proposées. Les aides de jeux seront un vrai plus pour les joueurs.

Bref, le matériel est qualitatif et quantitatif.

Et maintenant on joue ?

La mise en place est simple : on réalise au hasard, un sultanat de 6 tuiles par 5 sur lesquelles on dépose 3 meeples, en position debout, qui nous donnera donc 30 lieus abritant 90 meeples.

Du matériel de qualité

En suivant l’ordre de la piste d’initiative, les joueurs enchérissent sur l’ordre du nouveau tour. On cherchera systématiquement à payer le juste prix. On peut ne pas payer et se mettre sur la case 0, mais tout nouveau « 0 » sera placé devant vous.

Le joueur ayant remporté l’enchère place son pion en première position de la piste d’initiative – il sera donc le premier à enchérir au prochain tour – et joue son tour. Il devra prendre l’ensemble des meeples présent sur une tuile, cela indique le nombre de cases de mouvement, et les déposés, un par un, sur les tuiles adjacentes – c’est le principe de l’Awalé. Les déplacements se font orthogonalement, jamais de retour en arrière et le dernier meeple DOIT être posé sur une tuile en comportant au moins 1 de la même couleur.

Ces 90 meeples représentent les différentes tribus qu’il faudra séduire. En terminant son déplacement, on récupère l’ensemble de la tribu et en applique son action. Si la tuile s’en retrouve vide, on en prend le contrôle en déposant un de ses chameaux – le contrôle n’empêche pas l’utilisation de la tuile mais est inamovible. Chaque Vizir (jaune) donne 1 point de victoire et on marque 10 points bonus pour chaque adversaire qui en possède moins que soi. Les Sages (blanc) rapportent 1 point de victoire mais permettent également d’acheter des Djinns et d’utiliser leurs pouvoirs. Les Bâtisseurs (bleu) rapportent des pièces d’or (qui sont des points de victoire). Les Marchands (vert) permettent d’obtenir des cartes du marché et les Assassins (rouge) assassinent – et ouais ! – à une distance maximale correspondant au nombre récupéré – augmentés des éventuels fakirs achetés au marché.

Les tuiles disposent également d’actions qui sont activées ensuite. Si on termine son  déplacement sur un Oasis, on y dépose un palmier. Sur un Village on dépose un Palais. Sur un marché, on peut acheter 1 des 3 premières carte du marché pour 3po, et 2 des 6 pour 6po. Enfin, sur un lieu sacré, il est possible d’acheter un des 3 Djinns disponible (contre 2 Sages ou 1 Sage + 1 fakir) et même d’utiliser son pouvoir directement (1 fois par tour).

Chaque joueur joue son tour, puis on remet le marché à 9 cartes et les Djinns à 3.

Enfin on procède à une nouvelle phase d’enchère dans le nouvel ordre d’initiative.

La partie s’arrête quand un joueur à poser tous ses chameaux – donc contrôle 8 tuiles à 3 et 4 joueurs et 11 à 2 joueurs – ou quand il n’y a plus de déplacements possibles. Le tour se finit et on compte les points.

Sans surprise, le plus gros score sera déclaré vainqueur. On additionne les points des Sages et des Vizirs, les points des tuiles contrôlées avec les éventuels palmiers et palais, les pièces d’or, les Djinns et enfin les séries différentes de marchandises.

J’en pense quoi ?

J’ai vraiment apprécié mes différentes parties et tous les gens avec qui j’ai eu le plaisir de jouer m’ont fait ce même retour. Le jeu dispose d’une grande rejouabilité lié aux différents systèmes aléatoires de mise en place – Tuiles, Meeples de départ, Marché et Djinns – assurant qu’aucune partie ne soit strictement identique aux précédentes.

Le système de jeu est simple mais loin d’être simpliste. On réfléchit énormément à nos actions afin d’optimiser nos gains sans pour autant permettre un coup d’exception à nos adversaires.

Plusieurs mécaniques de jeux cohabitent habilement. Tous ces systèmes combinés amène beaucoup d’interaction et de convivialité autour de la table.

Autre point que j’apprécie vraiment, il y a plusieurs manières de gagner et les scores sont en général très proche les uns des autres à la fin. On peut se spécialiser sur une tribu mais il faudra, en général, se diversifier un minimum pour espérer l’emporter – et oui, on ne peut espérer devenir Sultan sans s’être attirer les faveurs d’une majorité des membres des tribus.

Bref, un coup de cœur.

Mes plus :

Rejouabilité forte

Nombreuses mécaniques de jeux simples et complexes à la fois

Pas de stratégies systématiquement gagnantes

Matériel de qualité et joliment illustré

Mes moins :

Difficile de prévoir des coups à l’avance tant le plateau bouge rapidement (à 4 joueurs). Cela ne me gêne personnellement pas mais peut agacer les calculateurs invétérés !

Des extensions qui ne sont plus édité actuellement.

J’ai, honnêtement, beaucoup de mal à lui trouver d’autres défaut.

Mais ce n’est QUE mon avis. Vous aussi partagez vos impressions sur ce jeu et surtout, venez jouer avec nous aux Gardiens de la Légende.

Greg

Five Tribes est un jeu de Bruno CATHALA et illustré par Clément MASSON. De 2 à 4 joueurs (1 avec le mode solo proposé ici : Five Tribes | Days of Wonder et 5 avec l’extension des artisans de Naquala), à partir de 13 ans pour des parties allant de 40 à 80min. Disponible chez Days of Wonder pour environ 50€..

Il existe 3 extensions – Les Artisans de Naqala, Les Caprices du Sultan et Les Voleurs de Naqala – qui ne sont plus édité actuellement.

PS : un grand merci à Sortilèges Angers qui, une fois de plus, nous a permis de tester ce jeu.

Laisser un commentaire